L'Organisation des Etudes

L’ORGANISATION DES ETUDES DE SAGE-FEMME

Depuis septembre 2010, l’universitarisation des études de sage-femme s’est traduite par la mise en place du cursus LMD Maïeutique. Il s’agit d’une réforme nationale, qui est conforme au schéma européen de l’enseignement supérieur et qui s’appuie sur le référentiel métier sage-femme de janvier 2010.

Les études durent 5 ans et s’organisent en 2 cycles, intégrant formation et professionnalisation.

 

Le premier cycle universitaire (L1-L2-L3), dont la première année commune des études de santé (PACES), correspond à la 1ère année de licence Maïeutique (L1) dure 3 ans. Ce 1er cycle de formation apporte essentiellement le socle de connaissances théoriques et cliniques nécessaire pour l’entrée en Master (lien sur l’arrêté et les annexes du 19 juillet 2011 relatif au régime des études en vue du diplôme de formation générale en sciences maïeutiques, DFGSMa, équivalent au grade de Licence).

 

Le second cycle universitaire (M1-M2) qui dure 2 ans, s’appuie sur l’acquisition d’une formation approfondie en sciences maïeutiques et assure la professionnalisation nécessaire à l’exercice du métier (lien sur l’arrêté et les annexes relatif au régime des études en vue du diplôme d’Etat de sage-femme, équivalent au grade de Master).

La formation en M1-M2 se base sur :

  • l’acquisition des connaissances théoriques et cliniques concourant à construire les compétences requises pour l’exercice du métier de sage-femme,
  • l’apprentissage de la démarche scientifique,
  • l’apprentissage du travail en équipe et l’acquisition des techniques de communication,
  • l’introduction au développement professionnel continu, comprenant l’évaluation des pratiques professionnelles, l’approfondissement et l’élargissement des connaissances.

A coté d’un socle commun obligatoire d’UE théoriques et cliniques, l’enseignement propose un parcours personnalisé grâce la réalisation d’un stage interné en lien avec le projet professionnel de l’étudiant et des UE librement choisies qui peuvent s’intégrer :

  • dans le cadre de la formation théorique ou clinique où l’étudiant peut approfondir ou compléter ses connaissances dans un domaine précis (maïeutique, la santé périnatale ou autre),
  • dans le cadre d’un parcours Recherche.