Le projet pédagogique

LE PROJET PEDAGOGIQUE de l’EU3M

Un projet pédagogique traduit une réflexion collective approfondie sur une stratégie à mettre en place pour faciliter l’apprentissage et l’épanouissement des étudiants pendant leur parcours de formation.

Le projet pédagogique de l’EU3M a été conçu et rédigé par l’ensemble de l’équipe pédagogique. Il est destiné à donner du sens au programme des études de sage-femme fixé par voie réglementaire ; il est régulièrement mis à jour, réévalué et ajusté.

Le projet pédagogique est remis à chaque étudiant lors de son admission à l’école. Il est également mis à la disposition de toute personne qui intervient dans le processus de formation de notre institution

Concernant la formation initiale en maïeutique, le projet pédagogique de l‘EU3M s’appuie sur :

  • une politique de responsabilisation des étudiants,
  • une relation pédagogique respectueuse et individualisée,
  • un accompagnement personnalisé des projets professionnels exprimés,
  • un enseignement assuré par des universitaires et des professionnels de terrain,
  • la qualification des membres de l’équipe pédagogique permanente et la complémentarité de leurs compétences spécifiques,
  • une évaluation régulière du dispositif pédagogique suivie d’ajustements,
  • l’accès à une mobilité nationale et internationale,
  • la valorisation des travaux de recherche des étudiants (communications, publications).

 

Quelques mots-clefs

Compétence : correspond à un savoir agir en situation - ensemble des comportements potentiels cognitifs, psychomoteurs, affectifs, qui permettent à un individu d’exercer efficacement une activité considérée généralement comme complexe. La compétence est liée à une profession, un statut, une situation professionnelle ou une situation sociale de référence.

Les compétences des sages-femmes sont décrites dans le Référentiel Métier (lien sur le Référentiel Métier et Compétences de sages-femmes de janvier 2010, site du CNOSF).

Curriculum : parcours éducationnel suivi par un étudiant dans une institution d’enseignement au cours d’une période déterminée. Le curriculum des études de maïeutique se développe sur 5 ans.

Démarche clinique : base de l’exercice médical consistant en un interrogatoire, un examen physique, une analyse des données para cliniques, et un raisonnement permettant de poser un diagnostic, d'argumenter un pronostic, et d’établir une conduite à tenir adaptés à la situation du patient. Cette démarche, essentiellement intellectuelle est en grande partie basée sur un raisonnement de type hypothético-déductif, couramment appelé raisonnement clinique. L’apprentissage de la démarche clinique débute dès la seconde année d’études (L2) et se poursuit tout au long des études.

Encadrement : accompagnement individualisé de l’étudiant dans son processus d’apprentissage. L’encadrement des étudiants sages-femmes est réalisé par des professionnels de terrain (médicaux, parfois paramédicaux) et des sages-femmes enseignantes. On parle aussi de supervision : supervision de stage, supervision clinique.

Evaluation : attribution d’une valeur à une situation, un événement, un comportement. Il existe plusieurs formes d’évaluation, les deux plus fréquemment utilisées pendant les études de sage-femme sont l’évaluation formative (sans notation mais avec retour sur l’action de l’étudiant) et l’évaluation sommative (avec notation).

Maïeutique : au sens philosophique c’est « l’art d’accoucher les esprits ». La maïeutique s’impose aujourd’hui comme discipline médicale spécifique du domaine de compétences des sages-femmes.

Mémoire : travail de recherche individuel réalisé par l’étudiant dans le cadre de sa formation, en lien avec son futur exercice professionnel, et dont la validation est nécessaire à l’obtention du Diplôme d’Etat de sage-femme.

Objectif : énoncé d’intentions décrivant ce que l’apprenant doit acquérir à la fin de son apprentissage. Les objectifs sont formulés à l’aide de verbes d’action. Ils sont observables et mesurables et facilitent donc l’évaluation.

Process : modélisation chronologique de toutes les étapes du système de suivi et d’évaluation pédagogique de l’école.

 

Méthodes et choix pédagogiques

La formation initiale sage-femme nécessite le recours à quatre méthodes pédagogiques clairement identifiées.

La formation initiale sage-femme est une formation professionnelle s'adressant à des adultes. La méthode active est celle préférentiellement adoptée par les sages-femmes enseignantes dans le cadre de la supervision clinique.

L'apprenant se trouve directement confronté aux connaissances qui peuvent être déclaratives (savoirs théoriques) ou procédurales (savoir "comment faire"). La situation pédagogique dans laquelle est placé l'apprenant est choisie par le formateur : cas clinique, résolution de problème, situation clinique authentique ou simulée, ARC,…

Cette méthode a pour particularité de placer le formateur dans une position de facilitateur entre le savoir et l'apprenant.

 

Elle s'exprime au travers des cours magistraux : sciences fondamentales, pharmacologie, enseignements médicaux dans les différentes disciplines, …

Le professeur détient un savoir que les étudiants doivent acquérir. Pour la plupart, ces enseignements concernent l'acquisition de connaissances déclaratives, c'est-à-dire des savoirs purs, indispensables à la compréhension d'autres connaissances plus complexes ou relevant de la pratique professionnelle.

La méthode affirmative est celle utilisée par la majorité des intervenants extérieurs (médecins, juristes, …). La relation éducative se fait du professeur vers le groupe d'étudiants. Cependant, à l'école de sages-femmes, les effectifs des promotions (moins de 40 étudiants) permettent de participer et de poser des questions aux professeurs.

 

Elle consiste à questionner les étudiants pour les faire accéder au savoir. L'enseignant sait que les étudiants disposent de connaissances antérieures suffisantes pour répondre aux questions posées, ou pour cheminer étape par étape dans un processus de découverte ou de raisonnement.

Cette méthode est utilisée ponctuellement, notamment dans des séances de travaux dirigés en groupes réduits. Elle crée de l'interaction entre professeurs et étudiants. Le professeur stimule, les étudiants réagissent et le professeur confirme, précise, réajuste, corrige.

Elle est très utilisée dans tous les domaines où il est nécessaire d'acquérir des savoir-faire professionnels ou des techniques particulières. Elle est donc largement utilisée en sciences de la santé.

 

Elle s'exprime dans les séances de travaux pratiques, en effectifs réduits. Le formateur montre "le bon geste", le formé le reproduit sous le contrôle du formateur.

L'apprentissage se fait par l'action, l'imitation, la reproduction du "bon geste" et sa correction. Tout apprentissage de geste technique ou acte médical fait l'objet de démonstration en simulation (TP) ou en situation authentique auprès de patientes (clinique).

 

Curriculum des études

 

Enseignements cliniques assurés par les sages-femmes enseignants

Supervisions cliniques assurées par les sages-femmes enseignants

 

Process d’évaluation

Le dispositif d'évaluation est précisémment décrit dans le règlement général des examens révisé annuellement, validé en Conseil d'Ecole et en CEVU AMU.